Bon, nous voilà une petite semaine plus tard (voir dernier post), le temps n’a pas encore évolué réellement, toujours des températures nocturnes négatives, toujours ce vent du nord peu bénéfique pour la poussée des champignons même printaniers, bref, les conditions ne sont pas encore réunies.

 

Cornus_mas_1

 


Allez ! Un peu de courage et nous voilà partis… On ne sait jamais !
Pas de grosses différences avec la semaine dernière si ce n’est la floraison un peu plus vive du Cornus mas, le cornouiller mâle, pas de grosses floraisons spectaculaires, mais de petites touches discrètes de fleurs jaunes sur un fond encore bien gris.
Et tout à coup, n’y croyant plus vraiment, une première pezize ! Puis deux …allez, en tout, sept pézizes veinées… Quelle belle récolte !

 

 

Disciotis_venosa

 


Un champignon pas très connu, un champignon qui sent l’eau de javel et pourtant, un très bon champignon ! Certes, pas de comparaison  possible avec la morille, mais tout à fait capable de compléter une petite récolte de ce merveilleux champignon (la morille en général)
En outre, précisons que cette odeur de clore disparaît à la cuisson et d’ailleurs, tout comme la morille, cette pézize veinée (Disciotis venosa) est  toxique crue, donc obligation d’une bonne cuisson à cœur !